Tsiganes vers Auschwitz : un génocide ignoré

Entretien avec Monique Heddebaut, qui vient de publier « Des Tsiganes vers Auschwitz - Le convoi Z du 15 janvier 1944} ».

Publié le 5 décembre 2018 à 09:38 | Mise à jour le 6 décembre 2018

Dans ce livre qui vient de sortir, vous faites le point sur la déportation et l’extermination des Tsiganes du Nord-Pas de Calais et de la Belgique. Pourquoi avoir associé notre région à la Belgique dans cette étude ?

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Tsiganes du nord de la France et de la Belgique ont connu le même destin tragique, car ils vivaient dans la « Zone militaire rattachée à Bruxelles ». Les Allemands avaient imposé en juin 1940 que ces deux territoires forment une seule zone. L’enjeu d’un tel découpage était non seulement stratégique et économique, mais il correspondait également à la vision nazie d’une Europe nouvelle, d’un Reich avec des marches germaniques.

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Mémoire L’hommage aux prisonniers soviétiques

Aux carrés militaires soviétiques de Méricourt et de Fouquières-lès-Lens, restaurés à l’initiative de l’association Mémoire russe, un hommage a été rendu aux prisonniers de guerre soviétiques qui y reposent. Déportés par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale, ils n’ont pas survécu aux exécrables (...)

Michelle Gréaume Pour un référendum

Signataire de la pétition de l’Humanité réclamant un référendum sur la réforme des retraites, la sénatrice communiste du Nord estime que le projet du gouvernement « va faire plus de perdants que de gagnants ». Soulignant le côté anti-démocratique des 29 ordonnances, elle note que « le simulateur ne (...)

Anniversaire Il y a cent ans naissait Le Prolétaire

28 Pluviose, an CXXVIII de l’ère républicaine, soit le 14 février 1920 comme la manchette l’indique, paraissait à Hellemmes le premier numéro du journal Le Prolétaire, « Socialiste, Syndicaliste, Coopératif ». En haut, à droite, une simple phrase, extraite du Manifeste du Parti communiste, (...)

A la Une :

Lire aussi :