Martha Desrumaux

Une campagne nationale

Publié le 8 décembre 2019 à 15:11

Qui aurait pu croire que Martha Desrumaux, aurait un jour à son nom un espace public à Paris et un collège à Lille ? De 1897 à 1982, elle connaît les souffrances, les angoisses, la répression et aussi les espoirs des femmes engagées dans la CGT et au Parti communiste. Retour sur le parcours de cette figure de la lutte sociale qui a marqué le XXe siècle. jours pas le droit de vote.

En 1906, à l’âge de 9 ans, elle est placée comme domestique. Mépris, humiliations, absence de solidarité, Martha s’enfuit après quelques mois. En 1910, à 13 ans, elle adhère à la CGT. Que de quolibets, de moqueries a-t-elle connus dans l’organisation syndicale profondément sexiste, structurée dans une époque où les femmes n’étaient que des « mineures » selon la loi.

En 1927, ayant appris à lire et à écrire deux ans auparavant, Martha dirige une délégation de femm

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Retraites Un gouvernement désespérément sourd

Après plus de deux mois de mobilisation contre la réforme des retraites et une communication gouvernementale qui mise sur l’essoufflement du mouvement, force est de constater que la surdité de l’Élysée et des ministres ne peut effacer le mécontentement. À de très rares exceptions près (danseurs de (...)

Maubeuge La fierté ouvrière

Myriam Baziz, pour le PCF, et Laurent Lehrhaupt, de Lutte ouvrière conduisent la liste « Maubeuge, Une ville pour tous, Belle - Rebelle - Fraternelle », un rassemblement de citoyen(ne)s de toutes origines et des sympathisants écologistes, des militants syndicaux ou responsables associatifs. (...)

Loos Pour une ville humaine, pour une ville qui respire

La gauche et les écologistes partent ensemble à Loos-lez-Lille. Après un travail collaboratif et citoyen, notamment au cours d’ateliers thématiques dans les quartiers de la commune, le programme est quasiment finalisé avec des propositions ambitieuses visant à impulser une action municipale reposant (...)

Saint-Amand-les-Eaux Poursuivre le changement

À Saint-Amand, la culture fait la vigueur et la rigueur est dans la nature. Et les idées ne manquent pas à l’ombre de la Tour abbatiale. Le bilan d’Alain Bocquet, maire depuis 1995, ne rentrerait pas dans plusieurs volumes. Il a choisi de continuer les chantiers en (...)

Cargill Haubourdin. Rendez-vous au tribunal le 3 mars

Lors d’une assemblée générale organisée vendredi 14 février dans une salle extérieure à l’usine, les élus CGT de Cargill Haubourdin ont informé que la consultation du Plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) s’achèvera le 26 mars et non le 28 février comme le prévoyait le calendrier initial. D’ici là, le CSE (...)

A la Une :

Lire aussi :