Courber l’échine

par Justine Frémy
Publié le 26 novembre 2019 à 19:40

S’il y a bien une chose que le célèbre rappeur de Marly-Gomont dans l’Aisne, Kamini, ne sait pas faire, c’est bien cela. Il s’amuse pourtant ici à imiter une des statues bordant la Piscine de Roubaix, occupant un espace laissé vacant entre deux sculptures. Les poings serrés aux côtés de son double inanimé, il transforme l’abattement en détermination.

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Percée d’espoir

Alors que le peuple français descend en masse dans la rue pour exprimer son mécontentement, voilà qu’un arc-en-ciel jaillit à l’horizon d’un ciel encore enseveli dans les brumes matinales. Faudrait-il donc y voir une percée d’espoir dans un avenir assombri par un gouvernement jusque là insensible et (...)

A la Une :

Lire aussi :