Après le confinement, la nécessité de construire pour l’avenir

par Franck Jakubek
Publié le 21 mai 2020 à 10:20 Mise à jour le 20 mai 2020

Il a toutes sortes de saillies en bouche, le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer. Après a voir souligné que les élèves couraient moins de risques à l’école que chez eux confinés, le voilà qui tente de minimiser les contaminations constatées dans les écoles.

À Roubaix, à Hem ou à Neuville-en-Ferrain les élus, le personnel municipal, les enseignants, les parents et les enfants, voudraient bien être plus en sécurité qu’à la maison.

Ce n’est pour l’instant pas prouvé, malheureusement. Bien sûr que tout le monde aspire à un retour à une vie normale.Tout le monde a envie de serrer sa mamie dans ses bras, de câliner ses enfants, d’embrasser ses ami(e)s. Seulement voilà, nous sommes dans une phase intermédiaire pendant laque

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous