Dans les brumes de l’histoire

par FRANCK JAKUBEK
Publié le 18 octobre 2019 à 09:51 | Mise à jour le 12 novembre 2019

Quand un ministre de l’Éducation nationale veut dicter à une association de parents d’élèves sa communication, il sort de son rôle. Quand le même dicte la morale et les tenues, pense-t-il réellement à la République ? Ou à l’ordre ? La Fonction publique va mal, partout.

Dans tous les secteurs, elle est atteinte d’un mal pernicieux. L’Éducation nationale n’y échappe pas. Elle devrait être pourtant l’objet des plus grands soins, des plus grandes attentions. De la rigueur, de l’ordre, oui, mais sans réformes perpétuelles destinées à entraîner les enfants dans des parcours creusés d’avance. Il y a mille façons de forger des citoyens mais le système doit ouvrir des portes plutôt que d’en fermer.

Aujourd’hui, sommes-n

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

L’Écho manque déjà

Un journal qui s’arrête. Un de plus ? Non, un de trop. Il est impossible de se résoudre à la fermeture d’un journal. Ses lecteurs sont déjà orphelins. Faute de recettes publicitaires, de publicités, d’abonnés, un quotidien régional qui couvrait cinq départements ne paraîtra plus. (...)

Chères Assedic

La fusion de l’Agence nationale pour l’emploi, créée par Jacques Chirac, et des Assedic, n’a pas créé de révolution pour les demandeurs d’emploi. Les salariés ont vu apparaître des objectifs chiffrés, ont dû apprendre à faire un métier différent, accumuler du stress et toutes ces sortes de (...)

Morts au fond d’un camion

39 personnes sont mortes dans une remorque. 39 personnes qui rêvaient d’un autre monde ou rejoignaient leur famille. 39 personnes qui allaient travailler pour le compte d’un employeur peu regardant au Royaume-Uni. Des vies fauchées au milieu d’un immense trafic d’êtres (...)

A la Une :

Lire aussi :