Des vieux pots dont on fait les vieilles gamelles

par Franck Jakubek
Publié le 5 juin 2020 à 14:55

François Bayrou, chef du Modem et maire de Pau, avait fait figure de premier opportuniste lors des premiers élans du jeune Emmanuel Macron, alors nouveau porteur d’eau du capital. Plus nous approchons du 28 juin, plus le système s’effondre. Et plus les hommes comme Bayrou apparaissent comme les fondations d’un système ancien, aux rites éculés, aux pratiques jamais obsolètes. Dans cette forme de politique, rien n’est jamais nouveau au monde.
Tel un noyau recraché dans un pot, le vieux mo

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous