Ils ont osé

Publié le 6 mars 2020 à 11:01 | Mise à jour le 5 juin 2020

ll n’y a guère eu besoin de les pousser bien loin pour qu’ils ne jettent à la face de la démocratie leur
49-3. Depuis, en boucle, ils vont de plateaux télé en studios de radio répéter la même litanie.

Tous les Français savent le temps utilisé pour débattre sur un des articles. Un vrai marathon, en somme...
Sibeth Ndiaye, porte-parole du gouvernement, à la langue de bois polie comme une boule de billard, nous glisse sans cesse les
mêmes rengaines entre les oreilles. Entre deux perles, celle qui a la douloureuse mission de transformer vessies
en lanternes pour son patron a finalement dévoilé une partie des intentions de la majorité. En substance, il fallait
de toute façon que le te

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

L’été en poésie (1)

Respirons un peu. L’actualité ne nous aura pas épargnés. Je vous propose, pour l’été, de la poésie. Certains poèmes appartiendront à des recueils déjà parus. D’autres seront des inédits dont vous serez les premiers lecteurs. Comme celui ci-dessous, né dans les lacrymogènes de la lutte contre la (...)

Macron, la convention citoyenne et la moulinette

On ne se refait pas. Même et surtout quand on fait le métier de chef d’État. Emmanuel Macron voit l’avenir de la manière la plus radieuse. L’avenir de son peuple bien sûr.
Pour les infirmière, les aide-soignants et les médecins, il promet un hôpital public qui sera placé au-dessus de la loi du (...)

Point de vue Se rassembler pour une riposte populaire

Ils ne désarment jamais et poursuivent leurs « revanches de classe » : revenir sur les « conquis sociaux » gagnés par les salariés et leur imposer de nouvelles lois à l’heure de la globalisation capitaliste. Sous prétexte de relancer l’économie ils veulent « lever les obstacles » : les 35 h, les (...)

Une seule image

C’est tout de même revenu très vite, les vilaines habitudes du pouvoir. Nous ne sommes même pas totalement déconfinés que le macronisme reprend la main pour mieux gifler ceux qu’il fallait applaudir, la bonne conscience en bandoulière alors que les soignants criaient dans le désert sur la (...)

Pas une voix à gauche ne doit manquer

Pas une voix pour En Marche, ni pour le Rassemblement national, c’est notre parti pris. Ces deux mâchoires du même piège espèrent encore tirer leur épingle du jeu le 28 juin. Pas question de les laisser plastronner dimanche soir sous notre nez sur les plateaux télévisés dès vingt heures. (...)

A la Une :

Vote par procuration : mode d’emploi

Un électeur absent ou empêché peut choisir un autre électeur pour accomplir à sa place les opérations de vote. Ils doivent être inscrits sur les listes électorales dans la même commune mais pas nécessairement dans le même bureau de vote. Il faut se rendre au tribunal judiciaire ou de proximité, au (...)

Lire aussi :