Le monde n’est pas libéral

Publié le 16 avril 2020 à 19:02

Les événements révèlent les hommes et les caractères. Plus que jamais, le moment que nous vivons est révélateur de nos forces et aussi, de nos faiblesses. Malgré des années de sape et de désorganisation, de la tarification à l’acte au « management » des lits, l’hôpital public résiste et démontre que les choix politiques précédents ont été désastreux. Grâce à un personnel dévoué, engagé, qui crie depuis des mois son dénuement et ses inquiétudes, sans moyens, des vies sont sau

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Le Talon de Fer Larmes de crocodile

C’est fou ce que depuis vendredi 16 octobre, la France aime les profs. Je suis bien content. J’ai été prof la première moitié de ma vie et l’image que m’a renvoyée la société était le plus souvent celle d’un privilégié. Ah, les vacances des profs ! Ah leurs quinze ou dix-huit heures par semaine ! Quels (...)

Lire aussi :