Le sens des mots

par Franck Jakubek
Publié le 7 mai 2020 à 10:00 Mise à jour le 5 juin 2020

Tout est question de vocabulaire. Nous passons des heures à trouver le mot juste. Et d’un seul coup, face à la réalité, il s’écroule. Parce que faiblement armé, il n’arrive pas à dépasser dans le débat le sens que lui donnent nos adversaires.

Prenons un mot comme capital. Il est de moins en moins usité. Et pourtant quelle clarté, un éclat majuscule l’enrobe. Nous n’osons plus nous en servir. Parce que nos adversaires le connaissent eux si bien qu’ils passent leur temps à le faire grossir, leur capital.
En cette période de pandémie, le virus est l’adversaire.

Macron nous a même dit en mars que nous étions en guerre. Forcément en Mars, la guerre est éternelle. Soit,
nous affrontons donc un ennemi invi

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous