MAUDITE SOIT LA GUERRE

par Franck Jakubek
Publié le 9 novembre 2018 à 10:46 Mise à jour le 5 juin 2020

Il y eut encore des morts ce jour-là. Même alors que chacun sentait venir la paix, il y eut encore des hommes pour en faire tuer d’autres le 11 novembre 1918. Il y a un siècle, tout rond. Hier, donc, nos grands-parents, nos arrière grands-parents fêtaient la fin d’une boucherie sans nom. La guerre industrielle à l’échelle planétaire qui ouvrit le siècle et changea notre civilisation.
Depuis la mort du dernier poilu français, Lazare Ponticelli, le 12 mars 2008, nous n’avons plus l’é

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous