Déjà vu

Publié le 25 septembre 2020 à 12:15

Mercredi, 19h30, Olivier Véran se retrouve derrière le pupitre. Soudain une impression de déjà vu nous envahit. Comme le sentiment d’avoir déjà vécu cette scène, comme quand Néo dans Matrix voit passer deux fois le chat dans une cage d’escalier ou quand, éveillé, vous avez l’impression d’avoir déjà vécu ce moment.

Le ministre de la Santé vient doctement nous annoncer la reprise de l’épidémie à l’échelle nationale. Cette fois-ci le rouge a plusieurs nuances, comme en politique me direz-vous, et pourtant la moitié du territoire national se retrouve concernée par une circulation active du virus. Comme au printemps dernier, et contrairement aux prédictions hasardeuses du professeur marseillais, l’épidémie repart ! Alors Olivier Véran s’évertue durant près de 30 minutes, chiff

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

La chronique d’Éric Bocquet Une journée, une réalité...

La semaine dernière nous a apporté dans la même journée deux nouvelles absolument hallucinantes. D’abord, dans Les Échos, le 7 octobre 2020, ce titre : « La fortune des milliardaires atteint des records avec la pandémie du Covid-19 » et, dans Le Monde cette fois, à la même date, celui-ci : « La (...)

Edito par Simon Agnoletti StopCovid est morte, vive StopCovid !

« Ce n’est pas un échec, je dirais que ça n’a pas marché. » Cette phrase, c’est celle du président de la République s’exprimant au sujet de l’application StopCovid. Cette application, nous vous en parlions dans nos colonnes en avril dernier et on peut dire que près de six mois après son lancement, le bilan (...)

Transport Droit dans le mur

Alors que le monde subit de front une crise sanitaire, économique et écologique, l’absurdité vient d’atteindre un sommet. Pour pallier à la chute du trafic aérien, des compagnies ont lancé un concept de « vol vers nulle part ». Vous pouvez par exemple acheter un vol Sydney- Sydney, embarquer puis (...)

Lire aussi :