Accueil  >  idées  >  Edito

De la classe sociale avant toute chose

par Franck Jakubek
Publié le 3 janvier 2019 | Mise à jour le 10 janvier 2019

Aucun signe d’apaisement n’est transmis par le gouvernement. Et bon nombre de citoyens vont continuer cette année de voir leur pouvoir d’achat baisser. Difficile de se situer dans un monde en mouvement. Difficile de construire des projets, de rêver quand le quotidien est fait de recommandés, d’impayés, de découverts permanents.

La France aisée, celle des classes moyennes supérieures, a placé ses enfants à la tête de l’État. Il y a même une mauvaise mentalité de petits go

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Qui casse la République ?

Quatre-vingt-un députés ont réussi à s’unir. Quatre-vingt-un députés formant un bel arc républicain venant des groupes de la Gauche démocrate et républicaine, la France insoumise, Libertés et territoires et Socialistes et apparentés.

Ils se sont unis pour déposer un recours le (...)

Taisez-vous, Elkabbach ?

Le vieux monde qui n’en finit pas de vieillir a vraiment peur de la jeunesse. Jean-Pierre Elkabbach, bientôt quatre-vingt-deux ans, pour interviewer Fabien Roussel, nouveau secrétaire national du PCF, ça relève du burlesque non ? Georges Marchais doit bien se marrer de là-haut. La (...)

Les lions payés à la prime

Peugeot soigne ses salariés avec une prime d’intéressement exceptionnelle. Et le message qui tourne en boucle est très clair : les actionnaires seront bien servis aussi. Comme si actionnaires et salariés étaient sur le même pied. Une égalité nouvelle, gagnée sans combat ? Une belle opération de (...)

A la Une :

Lire aussi :