La démocratie, commerce non essentiel

par JEROME LEROY
Publié le 16 avril 2021 à 11:44

Ce qui est bien, avec Emmanuel Macron, c’est qu’on y voit tout de suite plus clair. Il a un calendrier bien en tête, notre souverain virologue, depuis qu’il a décidé du troisième confinement le 31 mars. D’abord, il a évité de le faire un 1er avril, ce qui aurait pu être gênant. Ensuite, il a annoncé que du 6 au 9 avril, les écoles, collèges et lycées fermeraient leurs portes et assureraient les cours « en distanciel ». On a vu que tout était parfaitement rôdé. Bien entendu, la plu

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous