La « valeur-travail », et puis quoi encore ?

par JEROME LEROY
Publié le 18 novembre 2021 à 22:09

Que ce soit par le préfasciste Z qui parle à Bordeaux des travailleurs (français, forcément français) « pleins d’abnégation », par l’idiote industrielle Agnès Pannier-Runacher et sa « magie » du travail à la chaîne ou par l’Élu des Marchés qui, dans sa dernière allocution, prononce vingt fois le mot travail et ouvre la chasse aux chômeurs, la valeur-travail est célébrée de toute part. Elle l’est en fait surtout par des gens, journalistes de garde, commentateurs des chaînes info ou des politiqu

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous