Les putschistes en déambulateur

par JEROME LEROY
Publié le 7 mai 2021 à 10:57

Des militaires ont-ils le droit de dire qu’ils s’inquiètent pour la France, demandent, faussement innocent, certains médias après la « tribune des généraux ». Eh bien, la réponse est claire. Non, ils n’en ont pas le droit. Le préfet Prouteau, ce gauchiste ancien chef du GIGN, rappelait que non seulement les militaires ont un devoir de réserve mais aussi une obligation de réserve. L’obligation de réserve s’impose au soldat comme s’impose au médecin le secret médical ou au curé celui de la confessi

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous