Ce que nous avons gagné dimanche dernier...

par ERIC BOCQUET
Publié le 31 mai 2019 à 09:27

Bien sûr que nous fûmes déçus par notre résultat aux élections européennes du dimanche 26 mai. Bien sûr, nous espérions mieux, croyant même possible un score de 5% qui nous aurait permis d’envoyer des députés au Parlement européen.

Nous obtiendrons finalement 564 739 voix au plan national, loin des 1 252 730 obtenues en 2014 par les listes du Front de gauche. Le contexte était certes complètement différent, la France insoumise n’existait pas, nous n’avions pas encore atteint le courant dégagiste qui allait déferler en 2017.

La recomposition politique n’est pas terminée, M. Macron y travaille et, dans ce contexte, le Rassemblement national ou sa variante le « Repoussoir Nauséabond » y joue un r

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

GAFA : des états privés ?

Les grands groupes du numérique américains que ces quatre lettres désignent sont-ils appelés demain à se substituer aux États pour diriger et organiser les sociétés ? La question pourra paraître saugrenue à certains mais beaucoup pensent qu’elle se pose très sérieusement.

Les géants du numérique sont (...)

Les hommes naissent libres et égaux...

Ainsi s’ouvre l’article 1er de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789. Ils naissent libres et égaux en droits. Le combat est encore loin d’être gagné deux cent trente années plus tard.

L’Observatoire des inégalités vient de publier son rapport annuel, il est évidemment accablant pour (...)

Régulation bancaire, la classe !

Lors d’une récente réunion de la commission des Finances, nous avons auditionné M. Robert Ophèle, le président de l’Autorité des marchés financiers. L’AMF est, pour ainsi dire, le gendarme de la finance française chargé du contrôle et de la supervision des acteurs de la finance…

Ça ne rigole pas toujours (...)

A la Une :

Les Oliveaux Pourquoi tuer Kennedy ?

La tour n’est pas insalubre et les mesures de sécurité propre à ce type de construction sont respectées.

Pourquoi veulent-il abattre la tour Kennedy ? Le comité de défense (lire ci-des-sus) note que les visites de sécurité sont régulières et que les normes anti-incendie sont (...)

Lire aussi :