« El pueblo unido jamás será vencido... » (Le peuple uni ne sera jamais vaincu)

par ERIC BOCQUET
Publié le 8 novembre 2019 à 09:43

Beaucoup d’entre nous se souviennent sans doute de cette chanson du groupe chilien Quilapayún sortie en 1973 au moment du coup d’État de Pinochet au Chili. Elle devint le chant de toute la gauche qui résistait à l’époque, ses paroles traversèrent les océans... Plus de 45 années plus tard, les rues de Santiago s’enflamment à nouveau.

Les Chiliens, comme d’autres peuples du monde, se révoltent. Après l’augmentation du prix du ticket de métro, ça paraît disproportionné, non ? Mais comme l’affirme un slogan en vogue dans les rues de Santiago : « Ce ne sont pas 30 pesos, ce sont ces trente dernières années. »

Dès 1975, le dictateur Pinochet fut un serviteur zélé du néolibéralisme, aux côtés de sa grande amie Margaret Thatcher et de Ronald Reagan. Le Chili est devenu un paradis parfait pour les multinationales et les fortunes du monde. Les inégalités se sont

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

L’autre voile

Cette nouvelle n’a pas fait la une des journaux mais le gouvernement envisage de supprimer l’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale (ONPES).

Un tel symbole ne doit certainement pas passer inaperçu. Il fut créé par la loi d’orientation du 29 juillet 1998 relative à la lutte (...)

Escapade à Mayotte

Rah qu’elles étaient belles ces images de notre président lors de son déplacement à Mayotte la semaine dernière. Ce jeune président, à la chemise blanche immaculée, à bord de la vedette de la gendarmerie. Magnifiques ces images de ce beau président parmi la foule enthousiaste ; collier de fleurs autour du (...)

Perfide Albion ?

C’est parfois l’expression que l’on entend pour désigner nos voisins d’outre-Manche. Ah ces Anglais ! Voilà aujourd’hui qu’ils ont décidé de quitter l’Union européenne. Quelle audace ! Quelle impudence ! Voilà trois ans et demi que l’on entend parler du fameux « Brexit ». Ainsi le peuple britannique (...)

A la Une :

Lire aussi :