Et pendant ce temps-là… Dalida

par ERIC BOCQUET
Publié le 15 février 2019 à 12:42

Le Président mouille la chemise, il va au charbon, il descend dans l’arène, il suscite la pâmoison ou l’extase de certains journalistes : «  Ah quand même, ce Président jeune, quel talent ! débattre ainsi pendant des heures avec le peuple…  » Mais que vient faire Dalida dans ce billet me direz-vous ? Eh bien, ces heures de débat avec les gens m’ont fait dernièrement penser à cette célèbre chanson de Dalida, Paroles, paroles et notamment à certaines lignes dont je vais entrelarder ce billet.

Encore des mots, toujours des mots, les mêmes mots, rien que des mots…

Car en effet, on attend avec impatience les conclusions qui seront tirées de

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

La fête de tous les humains...

Elle ne cesse de nous surprendre, chaque année, toujours là et jamais tout à fait la même, grâce aux 25 000 militants sans lesquels la Fête de l’Humanité n’existerait pas. Et, nom de dieu, ça serait un manque terrible pour le progrès et le bonheur.

Le concert de Youssou N’Dour évoquant les noms de Steve (...)

Sommes-nous condamnés au capitalisme ?

Nous croisons, les uns et les autres, depuis pas mal de temps, bon nombre de nos concitoyens qui doutent de l’avenir, s’interrogent sur la capacité des hommes à vivre demain dans un monde meilleur, comme si libéralisme et capitalisme avaient définitivement tué toute espérance. En fait, est-ce que le (...)

« Bourdieu, mais c’est bien sûr ! »

Titre inspiré de la rituelle réplique du commissaire Bourel dans les années 60, à l’époque de la télé en noir et blanc. C’était une série intitulée : « Les 5 dernières minutes » et le héros principal, Bourel, ayant découvert le pot aux roses dans l’enquête qu’il menait s’écriait « Bon dieu mais c’est bien sûr (...)

A la Une :

Ascoval au régime de la douche écossaise

Les 270 salariés d’Ascoval, à Saint-Saulve, en sauront sans doute plus dès ce week-end. La chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Strasbourg a en effet convoqué, ce vendredi 21 juin, Ascoval et son repreneur British Steel ou plutôt, la holding qui est détenue par le (...)

Les Oliveaux Pourquoi tuer Kennedy ?

La tour n’est pas insalubre et les mesures de sécurité propre à ce type de construction sont respectées.

Pourquoi veulent-il abattre la tour Kennedy ? Le comité de défense (lire ci-des-sus) note que les visites de sécurité sont régulières et que les normes anti-incendie sont (...)

Lire aussi :