Rien à signaler sur la planète finance

par ERIC BOCQUET
Publié le 25 janvier 2019 à 10:42

La Commission des Finances du Sénat recevait en audition la semaine dernière un certain FVDG. Cet acronyme ne vous dit sans doute pas grand-chose, et pourtant, fidèles lecteurs, son cas a déjà été évoqué ici-même en 2015.

Il s’agit de monsieur François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France par la volonté du président de la République de l’époque, un certain François Hollande, grand pourfendeur de son adversaire absolu, à savoir le « monde de la finance ». FVDG, avant de devenir gouverneur de la BdF, fut pendant de très nombreuses années directeur délégué général de la BNP Paribas, première banque d’Europe.

Ces auditions sont l’occasion de faire un tour d’horizon de l’état de santé

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

La fête de tous les humains...

Elle ne cesse de nous surprendre, chaque année, toujours là et jamais tout à fait la même, grâce aux 25 000 militants sans lesquels la Fête de l’Humanité n’existerait pas. Et, nom de dieu, ça serait un manque terrible pour le progrès et le bonheur.

Le concert de Youssou N’Dour évoquant les noms de Steve (...)

Sommes-nous condamnés au capitalisme ?

Nous croisons, les uns et les autres, depuis pas mal de temps, bon nombre de nos concitoyens qui doutent de l’avenir, s’interrogent sur la capacité des hommes à vivre demain dans un monde meilleur, comme si libéralisme et capitalisme avaient définitivement tué toute espérance. En fait, est-ce que le (...)

« Bourdieu, mais c’est bien sûr ! »

Titre inspiré de la rituelle réplique du commissaire Bourel dans les années 60, à l’époque de la télé en noir et blanc. C’était une série intitulée : « Les 5 dernières minutes » et le héros principal, Bourel, ayant découvert le pot aux roses dans l’enquête qu’il menait s’écriait « Bon dieu mais c’est bien sûr (...)

Béthune-Beuvry Des moyens pour le centre hospitalier

Plus de 400 personnes se sont rassemblées devant le centre hospitalier de Béthune le 5 février à l’occasion de la journée de grève interprofessionnelle. Cet hôpital de proximité n’en finit pas de subir des logiques comptables mises en œuvre par l’Agence régionale de santé.

Après avoir subi en 2018 la (...)

A la Une :

Ascoval au régime de la douche écossaise

Les 270 salariés d’Ascoval, à Saint-Saulve, en sauront sans doute plus dès ce week-end. La chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Strasbourg a en effet convoqué, ce vendredi 21 juin, Ascoval et son repreneur British Steel ou plutôt, la holding qui est détenue par le (...)

Les Oliveaux Pourquoi tuer Kennedy ?

La tour n’est pas insalubre et les mesures de sécurité propre à ce type de construction sont respectées.

Pourquoi veulent-il abattre la tour Kennedy ? Le comité de défense (lire ci-des-sus) note que les visites de sécurité sont régulières et que les normes anti-incendie sont (...)

Lire aussi :