Alors Manu ça ruisselle ?

par ANDRE CICCODICOLA
Publié le 4 octobre 2019 à 17:10 | Mise à jour le 7 octobre 2019

Le premier acte important d’Emmanuel Macron, comme président de la République, fut de supprimer l’impôt sur la fortune (ISF ) en le transformant en partie en impôt sur la fortune immobilière (IFI). Ce geste était un renvoi d’ascenseur pour ceux qui avaient soutenu et financé sa campagne. Il provoqua cependant une réelle défiance. Le président et les siens montèrent alors au créneau pour nous expliquer, premièrement, que cet impôt ne rapportait rien ou presque (chez Macron « rien » vaut 5 milliards d’euros annuels), deuxièmement, qu’il allait générer un flot de bienfaits économiques et financiers, au nom de la « théorie du ruissellement » (théorie fameuse soutenue par Ronald Reagan et Margaret Thatcher). Le concept défendu par les « libéraux » est lumineux : plus les riches sont riches, plus les affaires vont bien, plus les investissements sont importants, plus il y a du travail et plus le peuple voit son niveau de vie grimper.

Deux ans après, où en est-on du « ruissellement » ? Selon un rapport publié cette semaine par France Stratégie, les cuves sont pleines du côté des plus riches. La transformation de l’ISF en IFI a permis de soustraire à l’impôt 230 000 contribuables fortunés, et ceux qui y concourent encore, voient leur contribution fiscale divisée par trois et demi !

Quant aux plus riches des plus riches - ils sont 5 034 - les mesures de Macron leur auront permis d’« économiser » chacun environ 253 800 euros par an. Résultat, la fuite des nantis vers les paradis fiscaux faiblit, la Fran

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Le pavé dans la mare et la pétition…

C’est un nouveau pavé que Thomas Piketty vient de lancer dans la mare du capitalisme et celle des systèmes économico-politiques antérieurs, marqués du sceau de l’appropriation des richesses par la classe de possédants et par l’empreinte des inégalités. Les vagues qu’il est en mesure de provoquer tiennent (...)

Rentrée : pour qui les bonnes nouvelles ?

Certains vont prolonger leurs vacances ; se sont les grands actionnaires des sociétés. Le fonds de pension américain Janus Handerson révèle qu’en France, les dividendes qui leur ont été versés, ont augmenté de 5,3%. 46,06 milliards d’euros ont été payés soit un bonus de 2,3 milliards sur l’an passé. De (...)

L’été meurtrier

On a retrouvé le corps de Steve, un jeune Nantais disparu dans la Loire à la suite d’une intervention policière violente lors d’un concert. La charge de la BAC nantaise n’aurait aucun lien avec cette noyade selon le Premier ministre Edouard Philippe.

Il fonde sa conviction sur l’enquête opérée par (...)

A la Une :

Ascoval au régime de la douche écossaise

Les 270 salariés d’Ascoval, à Saint-Saulve, en sauront sans doute plus dès ce week-end. La chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Strasbourg a en effet convoqué, ce vendredi 21 juin, Ascoval et son repreneur British Steel ou plutôt, la holding qui est détenue par le (...)

Les Oliveaux Pourquoi tuer Kennedy ?

La tour n’est pas insalubre et les mesures de sécurité propre à ce type de construction sont respectées.

Pourquoi veulent-il abattre la tour Kennedy ? Le comité de défense (lire ci-des-sus) note que les visites de sécurité sont régulières et que les normes anti-incendie sont (...)

Lire aussi :