Allo La Poste, mais allo quoi !

par Philippe Allienne
Publié le 17 mai 2019 à 11:59

C’est l’histoire d’un usager de La Poste... Non, erreur. C’est l’histoire d’un client de La Poste qui voulait solliciter le remboursement de frais médicaux par la Caisse primaire d’assurance maladie de Lille-Douai. En usager-client normalement constitué mais pas naïf, il glisse dans une enveloppe son formulaire avec l’ordonnance justificative.

Il écrit l’adresse de la CPAM sur l’enveloppe et l’envoie en lettre suivie. Sait-on jamais. Après tout, le remboursement sollicité portait sur une dépense de 130 euros. Il avait raison de prendre garde, le client pas usagé. La lettre n’est suivie par personne et fait la poste buissonnière. Dans la nature, l’enveloppe et son contenu ! C’est La Poste elle-même qui le dit : « courrier non parvenu ». C’est à cela qu’il sert le mode « suivi ». A savoir qu’une missive par

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Sont-ils fous ces bourgeois !

C’est parce qu’ils ne voulaient pas laisser le terrain à la droite et à l’extrême droite qu’Emmanuel Macron, et son calamiteux gouvernement, s’attaquent une fois de plus à l’immigration. Comme c’est facile. Ces joueurs de poker menteur s’adaptent et trichent à tout va.

Ainsi apprenons-nous un jour que la (...)

Le bruit de bottes au Chili ravive d’affreux souvenirs

Le claquement des bottes militaires, à Santiago du Chili et dans de nombreuses autres villes du pays, résonne étrangement. Pour celles et ceux qui étaient encore lycéens, étudiants ou jeunes travailleurs en 1973, le coup d’État du général Pinochet restera le symbole de la force impérialiste états-unienne (...)

A la Une :

Lire aussi :