Et pourquoi pas un autodafé ?

par Philippe Allienne
Publié le 15 novembre 2019 à 15:58

La photo, en page région de La Voix du Nord, renvoie à quelque chose d’atroce. Sur le sol, des livres aux pages arrachées, déchirées, froissées, piétinées.

Catastrophe naturelle ? Livres envoyés au pilon suite à une erreur d’impression ? Non. Ces livres ont été détruits volontairement. Ils ont subi une intervention inhumaine. Dégueulasse. L’article, qu’accompagne cette photo de notre ami Baziz Chibane, cite une libraire indépendante de Lille : « Notre métier, dit-elle, n’a pas de sens s’il ne permet pas la discussion des contraires et la formation d’esprits libres ».

Baziz Chibane est un photojournaliste bien connu dans la région. On connaît son talent et sa passion pour fixer, afin de le transmettre, l’esprit des mouvements sociaux. L’a

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Conseil de déontologie journalistique : une mauvaise idée

Fallait-il que la haine des médias affichée par une partie des Gilets jaunes, au début de leur mouvement, soit telle que le gouvernement ait voulu un ordre des journalistes ? Bien sûr, le Conseil de déontologie journalistique et de médiation (CDJM) qui vient d’être créé n’a rien d’un ordre (...)

Les « invisibles » des médias

Mis en lumière par le film éponyme de Louis-Julien Petit (2018), les « invisibles », chez nous, sont les petites gens, sans domicile fixe, travailleurs pauvres, salariés laissés sur le carreau par d’abominables plans sociaux (il faut dire aujourd’hui « plans de sauvegarde de l’emploi » !). Bref, les « (...)

L’hôpital malade du mépris et de l’irrespect de l’État

S’il veut attiser les tensions et la colère des hospitaliers, le gouvernement a trouvé la bonne recette.

Le « plan d’urgence » présenté ce 20 novembre par le Premier ministre Édouard Philippe n’est pas près de calmer les professionnels de santé qui, depuis de longs mois, se battent pour de meilleures (...)

A la Une :

Lire aussi :