Gazez, gazez pour dégager

par Philippe Allienne
Publié le 5 juillet 2019 à 09:31

Nous ne sommes pas à une polémique près. La dispersion de militants écologistes à coups de jets de gaz lacrymogène, le 1er juillet sur le pont Sully à Paris, en apporte une de plus.

Nous ne sommes pas à une polémique près. La dispersion de militants écologistes à coups de jets de gaz lacrymogène, le 1er juillet sur le pont Sully à Paris, en apporte une de plus. Les images, filmées par un journaliste indépendant, sont choquantes. On distingue nettement les policiers asperger calmement les manifestants comme s’ils voulaient tuer des moustiques à coups d’insecticide pressurisé. La police a le pulvérisateur joyeux, l’écolo a la larme à l’œil e

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Et pourquoi pas un autodafé ?

La photo, en page région de La Voix du Nord, renvoie à quelque chose d’atroce. Sur le sol, des livres aux pages arrachées, déchirées, froissées, piétinées.

Catastrophe naturelle ? Livres envoyés au pilon suite à une erreur d’impression ? Non. Ces livres ont été détruits volontairement. Ils ont subi une (...)

Sont-ils fous ces bourgeois !

C’est parce qu’ils ne voulaient pas laisser le terrain à la droite et à l’extrême droite qu’Emmanuel Macron, et son calamiteux gouvernement, s’attaquent une fois de plus à l’immigration. Comme c’est facile. Ces joueurs de poker menteur s’adaptent et trichent à tout va.

Ainsi apprenons-nous un jour que la (...)

A la Une :

Lire aussi :