Histoire d’O

par Philippe Allienne
Publié le 28 juin 2019 à 14:23

Les fake news rendent fou. C’est au moins le cas pour le gouvernement qui, faute de les maîtriser aimerait les tuer dans l’œuf. Et dans l’esprit de son zélé secrétaire d’ État au numérique, monsieur O, l’œuf c’est le média, entendez les journaux, les radios, les télés, les agences. Et comme il ne saurait y avoir d’œuf sans poule et vice versa, la poule, c’est le journaliste.

Nous avons compris l’équation. Les fausses nouvelles et la désinformation (pour mister O c’est un tout) sont relayées par la presse, c’est-à-dire par les journalistes, donc il faut empêcher la presse et les journalistes de les véhiculer. Pour monsieur O, ce qui entre par le trou, d’une oreille, doit aussitôt être évacué par celui de l’autre (oreille). C’est une drôle d’histoire, à dire vrai, que nous conte le secrétaire dans tous ses états. Il ne fait a

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Sont-ils fous ces bourgeois !

C’est parce qu’ils ne voulaient pas laisser le terrain à la droite et à l’extrême droite qu’Emmanuel Macron, et son calamiteux gouvernement, s’attaquent une fois de plus à l’immigration. Comme c’est facile. Ces joueurs de poker menteur s’adaptent et trichent à tout va.

Ainsi apprenons-nous un jour que la (...)

Le bruit de bottes au Chili ravive d’affreux souvenirs

Le claquement des bottes militaires, à Santiago du Chili et dans de nombreuses autres villes du pays, résonne étrangement. Pour celles et ceux qui étaient encore lycéens, étudiants ou jeunes travailleurs en 1973, le coup d’État du général Pinochet restera le symbole de la force impérialiste états-unienne (...)

A la Une :

Lire aussi :