La pénurie de médicaments engraisse les labos

par Philippe Allienne
Publié le 12 juillet 2019 à 16:32 | Mise à jour le 17 juillet 2019

Alors que la ministre de la Santé Agnès Buzyn se fend de bons conseils pour bien vivre l’été (attention, il fait chaud, découvrez-vous !), alors que la même ministre s’applique à dérembourser les médicaments homéopathiques (il faut faire des économies), voilà que ressurgit la question de la pénurie des médicaments.

Le phénomène n’est pas nouveau. Il est même en augmentation depuis dix ans et porte en 2019 sur plus de 1200 traitements ou vaccins. Les pharmaciens ne savent plus que faire pour répondre à la demande de leurs confrères en rupture. Les patients doivent passer des commandes via des amis éloignés ou via la famille qui vit dans une autre région de France. Mais les faits sont têtus. La pénurie concerne des antibiotiques, des vaccins, des traitements anticancéreux ou contre la ma

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Et pourquoi pas un autodafé ?

La photo, en page région de La Voix du Nord, renvoie à quelque chose d’atroce. Sur le sol, des livres aux pages arrachées, déchirées, froissées, piétinées.

Catastrophe naturelle ? Livres envoyés au pilon suite à une erreur d’impression ? Non. Ces livres ont été détruits volontairement. Ils ont subi une (...)

Sont-ils fous ces bourgeois !

C’est parce qu’ils ne voulaient pas laisser le terrain à la droite et à l’extrême droite qu’Emmanuel Macron, et son calamiteux gouvernement, s’attaquent une fois de plus à l’immigration. Comme c’est facile. Ces joueurs de poker menteur s’adaptent et trichent à tout va.

Ainsi apprenons-nous un jour que la (...)

A la Une :

Lire aussi :