Ministère de la peur

par Philippe Allienne
Publié le 31 mai 2019 à 09:37 | Mise à jour le 1er juin 2019

Un grand coup de matraque cache toujours une immense faiblesse. Le muscle contre la pensée, le coup de boule contre les idées. Stallone n’est pas Rambo, mais on préfère souvent les aventures fantasmées du soldat-justicier body-buildé à l’histoire véridique d’un petit gars handicapé.

Dans le rôle de Rambo : Macron et son équipe de cow-boys (cela va des communicants aux barbouzes de cinoche). Dans le rôle des méchants que « c’est eux qu’ont commencé les hostilités, colonel j’vous jure »  : les Gilets jaunes dont on veut faire une représentation très imagée d’un peuple sale, veule et éternellement enclin à la jacquerie. Des mauvais. Au centre, les gentilles, diaphanes et très innocentes victimes. Dans le rôle de la pure et blanche oie poursuivie par les vilains pas beaux : Marlène Schiappa, de son état secrétaire

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Et pourquoi pas un autodafé ?

La photo, en page région de La Voix du Nord, renvoie à quelque chose d’atroce. Sur le sol, des livres aux pages arrachées, déchirées, froissées, piétinées.

Catastrophe naturelle ? Livres envoyés au pilon suite à une erreur d’impression ? Non. Ces livres ont été détruits volontairement. Ils ont subi une (...)

Sont-ils fous ces bourgeois !

C’est parce qu’ils ne voulaient pas laisser le terrain à la droite et à l’extrême droite qu’Emmanuel Macron, et son calamiteux gouvernement, s’attaquent une fois de plus à l’immigration. Comme c’est facile. Ces joueurs de poker menteur s’adaptent et trichent à tout va.

Ainsi apprenons-nous un jour que la (...)

A la Une :

Lire aussi :