Janus Macron

par JEROME LEROY
Publié le 6 septembre 2019 à 11:02

On a lu un peu partout que le G7 de Biarritz avait été un succès pour Macron. Il est vrai qu’il s’est plutôt pas mal débrouillé, à première vue. A première vue seulement. En face de lui, il avait deux hommes qui sont, chacun à leur manière, des cauchemars ambulants. D’abord, un fils à papa inculte, faux self-made man, caractériel, instable, raciste et belliqueux, pratiquement incontrôlable : on a nommé Donald Trump.

Ensuite un autre fils à papa, diplômé d’Eton et d’Oxford, qui connaît l’Iliade sur le bout des doigts mais se comporte de manière totalement antidémocratique pour imposer un « hard Brexit » alors qu’il a été élu par quelques dizaines de milliers de militants conservateurs : vous aurez reconnu Boris Johnson.

En plus, Macron et son épouse se sont faits insulter par une brute galonnée d’extrême droite, Bolsonaro, le président du Brésil, en train de laisser f

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Richard Ferrand, poids lourd

La prise illégale d’intérêts est moins grave que le homard. Non, ceci n’est pas un message de Radio Londres, mais un exemple de l’échelle de valeur de la république macronienne.

Richard Ferrand, président de l’Assemblée Nationale a été mis en examen pour prise illégale (...)

C’était écrit : un bonheur insoutenable

Il y a parfois, dans la chaleur de l’été, un moment où, à la lecture d’un article de presse à l’air anodin, une sueur glaçante vous sort de votre léthargie bienheureuse. Il suffisait, par exemple, d’ouvrir Le Monde du 10 août dans les pages intérieures. Titre de l’article : « L’État se met aux sciences (...)

Steve Caniço et la police progressiste

J’ai mis un certain temps, après la noyade de Steve Caniço tombé dans la Loire, à Nantes, pendant une charge de police à la fin de la Fête de la Musique, à trouver ce qui me turlupinait depuis que j’avais appris cette histoire tout de même incroyable par sa violence et la conception pour le moins assez (...)

A la Une :

Ascoval au régime de la douche écossaise

Les 270 salariés d’Ascoval, à Saint-Saulve, en sauront sans doute plus dès ce week-end. La chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Strasbourg a en effet convoqué, ce vendredi 21 juin, Ascoval et son repreneur British Steel ou plutôt, la holding qui est détenue par le (...)

Les Oliveaux Pourquoi tuer Kennedy ?

La tour n’est pas insalubre et les mesures de sécurité propre à ce type de construction sont respectées.

Pourquoi veulent-il abattre la tour Kennedy ? Le comité de défense (lire ci-des-sus) note que les visites de sécurité sont régulières et que les normes anti-incendie sont (...)

Lire aussi :