Joyce Carol Oates
 ou l’intuition totalitaire

par JEROME LEROY
Publié le 14 juin 2019 à 12:33

Anticiper les formes possibles du totalitarisme a donné quelques chefs-d’œuvre dont une sainte trinité incarnée par Nous autres de Zamiatine, Le meilleur des mondes de Huxley et le 1984 d’Orwell.

Ces textes n’ont pas pris une ride parce qu’ils ont pressenti le désir secret de tout gouvernement : celui de la domestication du parc humain, pour reprendre les termes de Peter Sloterdijk, le philosophe allemand.
Pour cela, ils ont une aide précieuse, la technologie. Une idéologie totalitaire assistée par la technologie devient invincible puisqu’elle permet à la fois l’embrigadement, la sélection génétique et la surveillance généralisée. Joyce Carol Oates, la prolifique ro

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Le Joker ? Une bonne affaire...

Vous avez peut-être vu Joker ? On ne parle que de ce film qui cartonne au box-office. Joker raconte l’histoire malheureuse et violente de celui qui deviendra le pire ennemi de Batman.

Jusque là, le Joker était un simple méchant, un méchant déguisé en clown, le visage déformé par un (...)

Brexit romance

Vous ne comprenez rien ou pas grand chose au Brexit, vous vous demandez comment une vieille démocratie en est arrivée là ? Ne faites pas confiance aux journalistes, aux essayistes, aux éditorialistes. Ce n’est pas qu’ils soient (tous) malhonnêtes, c’est qu’ils n’y comprennent (...)

Un peu d’humanité

J’ai enseigné pendant dix-neuf ans dans un collège roubaisien, de la rentrée 1990 à la rentrée 2007. C’était une ZEP, une Zone Sensible, une Zone violence, etc. C’est-à- dire que cet endroit concentrait toutes les sortes de violences sociales, économiques, ethniques que l’on puisse (...)

A la Une :

Lire aussi :