L’école Potemkine

Publié le 14 mai 2020 à 20:29

Je ne sais pas encore à quoi ressembleront le déconfinement et les premiers jours qui suivront le 11 mai. Je sais en revanche à quel point Macron,ce président qui prend ses désirs pour la réalité, aura tenté jusqu’au bout de se donner l’illusion que tout était parfaitement calé.

Comme c’est l’école qui est le domaine le plus sensible, celui où se sont cristallisées de manière légitime toutes les peurs des parents, des enseignants et parfois même des enfants eux-mêmes, il a décidé, le 5 mai, de faire une opération de communication avec Blanquer, l’homme qui pense que le virus est une offense personnelle inventée par les syndicats enseignants pour saboter ses réformes et qui continue à annoncer le matin n’importe quoi, n’importe quand et

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Un été en poésie (5)

Quand les temps sont difficiles Et Mars frisquet Rendez-vous au centre du monde En face de la gare d’Arras Entrez au Carnot Hésitez entre le petit salé Le potjevleesch Les harengs fumés La poule au pot L’andouillette au maroilles Buvez de la Page 24 triple À la pression Regardez le ciel des (...)

Visiter Roubaix avec un greeter

Les « greeters » quésaco ? Ce concept tout droit venu de New York a posé ses valises dans le Nord de la France il y a une dizaine d’années. Présents sur une douzaine de départements, ils proposent des balades sur-mesure, adaptées à vos envies pour vous « faire découvrir la ville différemment ». (...)

Un été en poésie (3)

Supplément à un poème de Wang Wei
On suivra tous les nuages blancs hauts dans le bleu Ceux dont parle Wang Wei Dans un poème que je ne peux plus oublier Parce qu’il dit la liberté errante L’effacement heureux
Et l’on boira enfin avec Wang Wei Le vin du repos et de la mémoire Dans le temps (...)

Médailles et représailles

Quelle belle idée que ces médailles attribuées par Jupiter, ce 14 juillet à Paris. Celles et ceux qui ont tenu le pays au plus fort de la crise sanitaire, à commencer par les soignants, ont apprécié.
En fait certaines et certains ont vraiment apprécié ce qu’ils nomment une « reconnaissance » (...)

A la Une :

Formule estivale L’été en Liberté

À compter du 10 juillet, votre hebdomadaire vous propose quatre pages estivales consacrées au tourisme régional en Hauts-de-France, au sport, à la lecture et, de manière plus générale, aux loisirs pour toutes et tous. Liberté Hebdo ne fait donc pas de cure d’amaigrissement et garde ses vingt pages. (...)

Lire aussi :