La paille de Chantal Jouanno et la poutre du CAC 40

par JEROME LEROY
Publié le 23 janvier 2019 à 17:08

La chasse à Chantal Jouanno est ouverte. La présidente de la Commission nationale du débat public (CNDP) a tout de la victime expiatoire de la crise actuelle, celle des Gilets jaunes mais aussi celle d’un président de la République aux abois qui tente une diversion en lançant lui-même un grand débat à condition que les Français invités à débattre ne viennent surtout pas contrarier son grand dessein de « modernisation libérale ».

On pourra discuter de tout, à condition de ne pas remettre en question ce qui a déclenché la crise : les inégalités qui se sont creusées et qui ont rendu difficile et humiliante la vie, ou plutôt la survie quotidienne de millions de Français qui se battent chaque jour, et souvent sans succès, pour ne pas passer du mauvais côté de la frontière qui sépare la classe moyenne de la pauvreté pure et simple alors que pourtant... ils travaillent.

Chantal Jouanno

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

C’était écrit : un bonheur insoutenable

Il y a parfois, dans la chaleur de l’été, un moment où, à la lecture d’un article de presse à l’air anodin, une sueur glaçante vous sort de votre léthargie bienheureuse. Il suffisait, par exemple, d’ouvrir Le Monde du 10 août dans les pages intérieures. Titre de l’article : « L’État se met aux sciences (...)

Janus Macron

On a lu un peu partout que le G7 de Biarritz avait été un succès pour Macron. Il est vrai qu’il s’est plutôt pas mal débrouillé, à première vue. A première vue seulement. En face de lui, il avait deux hommes qui sont, chacun à leur manière, des cauchemars ambulants. D’abord, un fils à papa inculte, faux (...)

Steve Caniço et la police progressiste

J’ai mis un certain temps, après la noyade de Steve Caniço tombé dans la Loire, à Nantes, pendant une charge de police à la fin de la Fête de la Musique, à trouver ce qui me turlupinait depuis que j’avais appris cette histoire tout de même incroyable par sa violence et la conception pour le moins assez (...)

A la Une :

Ascoval au régime de la douche écossaise

Les 270 salariés d’Ascoval, à Saint-Saulve, en sauront sans doute plus dès ce week-end. La chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Strasbourg a en effet convoqué, ce vendredi 21 juin, Ascoval et son repreneur British Steel ou plutôt, la holding qui est détenue par le (...)

Les Oliveaux Pourquoi tuer Kennedy ?

La tour n’est pas insalubre et les mesures de sécurité propre à ce type de construction sont respectées.

Pourquoi veulent-il abattre la tour Kennedy ? Le comité de défense (lire ci-des-sus) note que les visites de sécurité sont régulières et que les normes anti-incendie sont (...)

Lire aussi :