On est sorti de chez nous

Publié le 12 juin 2020 à 09:58

On ne peut pas vouloir tout et son contraire. Les libéraux et les réacs trumpo-compatibles piaffaient d’impatience. Il fallait sortir de chez nous !

Il est vrai que le confinement avait assez duré, qu’il fallait que tout reparte. Seulement, il y a eu un malentendu. Ceux, du côté de la droite, du patronat et des marcheurs, qui avaient espéré que cette sortie soit uniquement pour faire tourner l’économie et rétablir les marges des actionnaires en travaillant plus pour gagner moins, en sont pour leurs frais.Du côté de Maubeuge, par exemple, qui n’a pas besoin de ça, les gens sont sortis de chez eux pour dire qu’il e

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Agfa 175 postes suspendus à Pont-à-Marcq

Agfa, la maison belge de l’impression offset et numérique annonce l’arrêt de ses activités sur le site de Pont-à-Marcq. « Après avoir examiné l’ensemble des options envisageables, Agfa n’a désormais plus d’autre choix que d’envisager l’arrêt des activités de ces deux sites et à informer, en ce (...)

A la Une :

Vote par procuration : mode d’emploi

Un électeur absent ou empêché peut choisir un autre électeur pour accomplir à sa place les opérations de vote. Ils doivent être inscrits sur les listes électorales dans la même commune mais pas nécessairement dans le même bureau de vote. Il faut se rendre au tribunal judiciaire ou de proximité, au (...)

Lire aussi :