Pour saluer Simenon

par JEROME LEROY
Publié le 15 mars 2019 à 18:30

Ce qui définit un grand écrivain est le fait que son œuvre se prête à un discours inépuisable, à des analyses qui se renouvellent de générations en générations. Ainsi en va-t-il encore et toujours pour Simenon qui est mort il y a juste trente ans. Ainsi en va-t-il pour le mystère Simenon, le phénomène Simenon, le monstre Simenon, protéiforme et insaisissable à force de surexposition dans l’extrême célébrité.

C’est Guy Debord qui remarquait d’ailleurs que dans un monde spectaculaire, il y a deux façons de se cacher, soit dans la clandestinité soit dans la présence permanente, la starification. Et Simenon fut un des pionniers de cette dernière, sachant se faire un formidable promoteur de lui-même et de sa légende. Un épisode parmi d’autres ? Le lancement de la série des Maigret en 1931 à la Boule Blanche, un cabaret de Montmartre où se côtoyè

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Le chant du monde selon Ron Rash

ll y a un vrai bonheur à lire Ron Rash. Cet écrivain américain est poète et auteur de romans noirs. C’est la même chose : une question d’angle de tir, de capacité à saisir la réalité du monde derrière les apparences,à la restituer dans un mélange déroutant par la précision car la poésie est aussi précise (...)

Louis Guilloux, l’irrécupérable

Avec la parution de L’Indésirable (Gallimard, 2019), un manuscrit inédit retrouvé, on reparle un peu de Louis Guilloux (1899-1980) et c’est tant mieux. Parce qu’il y a tout de même quelque chose de profondément injuste àvoir un écrivain majeur du siècle dernier aussi peu lu. Ses livres sont pourtant (...)

A la Une :

Les Oliveaux Pourquoi tuer Kennedy ?

La tour n’est pas insalubre et les mesures de sécurité propre à ce type de construction sont respectées.

Pourquoi veulent-il abattre la tour Kennedy ? Le comité de défense (lire ci-des-sus) note que les visites de sécurité sont régulières et que les normes anti-incendie sont (...)

Lire aussi :