Revenir en enfer

par JEROME LEROY
Publié le 20 septembre 2018 | Mise à jour le 1er janvier 2019

C’est souvent en ces périodes de rentrée que depuis des années, depuis toujours peut-être, j’ai l’impression de revenir en enfer. On pourrait penser que l’âge accentue cette sensation. C’est possible. C’est une erreur commune de croire que vieillir tannerait le cuir. On cache mieux ses blessures, c’est tout.

Mais tout de même, il faut bien reconnaître que l’enfer en question est de plus en plus mal climatisé, qu’il est plus difficile d’avoir vingt ans aujourd’hui qu’il y a une génération. Je ne vais pas faire l’énumération de tout ce qu’aujourd’hui, on présente, par exemple à la jeunesse, comme de magnifiques avancées dans l’autonomie, qui sont en fait d’humiliantes régressions. Beaucoup préfèrent le croire, sinon ce serait insoutenable et les médias les y aident

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Oublier les gilets jaunes, vraiment ?

Dans ses Commentaires sur la société du spectacle qui ont plus de trente ans, Guy Debord remarquait déjà : « Le gouvernement du spectacle, qui à présent détient tous les moyens de falsifier l’ensemble de la production aussi bien que de la perception, est maître absolu des (...)

En attendant Alexandria

Dès qu’Alexandria Ocasio-Cortez sera élue présidente des Etats-Unis, je me ferai naturaliser Américain. Si on m’avait dit ça. Que je finirais ma vie aux USA, à écrire des poèmes en regardant la mer. Je pense choisir l’Oregon. Il y a des vignobles qui commencent à faire de bons (...)

A la Une :

EUROPÉENNES Des candidats à l’écoute du terrain

« Depuis le meeting de Marseille, le 5 février, c’est mieux. Ça a donné la patate. Beaucoup de candidats ont retrouvé la pêche. » Ian Brossat, tête de la liste PCF aux élections européennes, mesure le bon accueil rencontré dans les médias et sur le terrain, à près de cent jours du scrutin. Il participait à (...)

Lire aussi :