Un matin de novembre 2019

par JEROME LEROY
Publié le 2 décembre 2019 à 22:42 | Mise à jour le 4 décembre 2019

C’est un réveil en France, en novembre 2019, assez tôt. Douche et thé très noir, un poème de Jean Follain. Un poème le matin, lu au hasard, m’indique la couleur de la journée. C’est mon yi-king à moi, ou ma prière laïque. Je ne mets pas la radio, même pas la matinale de France Culture,

j’ai envie pour une fois de déjeuner en paix comme disait un chanteur suisse du monde d’avant. Il ne serait pas impossible que ce soit le dernier que j’ai acheté en cassette pour mettre dans l’autoradio.

Je sais de toute façon que Venise est inondée pour cause de réchauffement climatique, que Trump a dû proférer une énormité, que c’est tendu autour de la bande de Gaza et que le Disneyland préfasciste, en France, est en en pleine forme : ordre moral d’extrême gauche intersectio

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Ne travaillez pas trop

On a beau fumer, boire, se droguer, rouler vite, avoir des pratiques sexuelles à risque, vivre dans un environnement pollué, se nourrir d’aliments trafiqués par l’agro-industrie et boire des vins trop soufrés, l’espérance de vie augmente. Cette espérance de vie nous dit (...)

Bossuet et Lénine pour les nuls

Il y a des moments comme ça où les citations toutes faites finissent par me fatiguer au plus haut point. Par exemple, celle de Bossuet mise à toutes les sauces du ragoût médiatique : « Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes. » Celle-là, sérieusement, elle (...)

Comme en 40...

Romain Slocombe, romancier prolifique et illustrateur de talent qui fit les riches heures du mensuel Métal Hurlant dans les années 70 nous raconte, dans La débâcle , un effondrement spectaculaire : celui de la Troisième République, dans la courte période meurtrière (...)

A la Une :

Lire aussi :