Une phrase de droite

par JEROME LEROY
Publié le 29 mars 2019 à 15:16 | Mise à jour le 30 mars 2019

Il y a des phrases de gauche et des phrases de droite. C’est comme ça. Il y a des phrases que quelqu’un de gauche ne pourrait pas dire. Parce qu’elles ne lui viendraient tout simplement pas à l’esprit.

A quoi reconnaît-on une phrase de droite ? A son vocabulaire ? Pas forcément. Prenons le mot peuple. Il est évident que dans la bouche d’un député RN, il n’a pas du tout le même sens que dans celle d’un député communiste. Quand le premier pense race et droit du sang derrière, le deuxième pense classe sociale dominée. Alors, au ton sur lequel elle est prononcée ? On se rapproche. Il y a vite une sale musique condescendante dans la phrase de droite. Ecoutez parler les députés L

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

La droite, partout, tout le temps ?

Finalement, tout cela est peut- être une question de perception subjective de la réalité mais j’ai tout de même l’impression de vivre dans une société de plus en plus de droite.

Des dizaines de petites et grandes infos viennent renforcer cette vilaine sensation. Je ne (...)

Joyce Carol Oates
 ou l’intuition totalitaire

Anticiper les formes possibles du totalitarisme a donné quelques chefs-d’œuvre dont une sainte trinité incarnée par Nous autres de Zamiatine, Le meilleur des mondes de Huxley et le 1984 d’Orwell.

Ces textes n’ont pas pris une ride parce qu’ils ont pressenti le désir secret de tout gouvernement : celui (...)

Mort du dimanche, dimanche de la mort

Une info est un peu passée inaperçue avec les élections européennes : le licenciement de deux salariées de la grande distribution qui ont refusé de travailler le dimanche. S’il devait être confirmé, il marque le point final de la victoire d’une bataille depuis longtemps entamée : tuer le dimanche. La loi (...)

A la Une :

Les Oliveaux Pourquoi tuer Kennedy ?

La tour n’est pas insalubre et les mesures de sécurité propre à ce type de construction sont respectées.

Pourquoi veulent-il abattre la tour Kennedy ? Le comité de défense (lire ci-des-sus) note que les visites de sécurité sont régulières et que les normes anti-incendie sont (...)

Lire aussi :