Charlie, pour notre liberté de penser

Publié le 4 septembre 2020 à 10:15

La représentation de Danièle Obono en esclave pour, soi- disant, dénoncer dans une politique fiction de l’été « la responsabilité des Africains dans les horreurs de l’esclavage » est ignoble.

Valeurs Actuelles, qui sait si bien jouer sur la scène médiatique pour se donner une figure humaine, révèle ici, s’il le fallait, sa face hideuse et fascisante. Danièle Obono a bien raison de refuser ses excuses.D’ailleurs, s’il fallait chercher le début du début d’une toute petite raison d’accepter de telles excuses, l’odieux Éric Zemmour l’aurait annulé grâce à ses commentaires basés sur des approximations racistes.Non, Danièle Obono n’a jamais clamé son amour pour le terroriste

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Le Talon de Fer Incertain monsieur Taquet

Je ne connaissais pas Adrien Taquet. Adrien Taquet est secrétaire d’État en charge de l’Enfance dans le gouvernement Castex. Avant d’être secrétaire d’État, Adrien Taquet était député de La République en marche. Je sais en revanche ce qu’est La République en marche : c’est le parti d’Emmanuel Macron qui est (...)

Lire aussi :