Élitisme et libéralisme

par Philippe Allienne
Publié le 23 novembre 2018

Tandis que le questionnement sur le sens de la révolte des Gilets jaunes tenaille politiques et intellectuels, le système Macron poursuit placidement et insolemment son chemin. Celui du libéralisme qui n’a que faire des états d’âme des uns et des autres.

Occupées à faire les comptes entre les fachos et les fâchés, les « unes » de la presse, des radios et des écrans laissent filer un peu rapidement la réforme du lycée qui se met discrètement en place et les frais d’inscription universitaires qui vont être décuplés. Ces deux projets reposent sur un point commun : la recherche de l’élitisme.

Concernant d’abord la réforme des programmes du lycée, liée à la réforme du bac qui s’appliquera en 2021, la consultation des enseignants

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

A la Une :

EUROPÉENNES Des candidats à l’écoute du terrain

« Depuis le meeting de Marseille, le 5 février, c’est mieux. Ça a donné la patate. Beaucoup de candidats ont retrouvé la pêche. » Ian Brossat, tête de la liste PCF aux élections européennes, mesure le bon accueil rencontré dans les médias et sur le terrain, à près de cent jours du scrutin. Il participait à (...)

Lire aussi :