Médailles et représailles

Publié le 17 juillet 2020 à 15:18

Quelle belle idée que ces médailles attribuées par Jupiter, ce 14 juillet à Paris. Celles et ceux qui ont tenu le pays au plus fort de la crise sanitaire, à commencer par les soignants, ont apprécié.

En fait certaines et certains ont vraiment apprécié ce qu’ils nomment une « reconnaissance » de leur métier et de leur engagement. Sauf qu’une médaille ne peut régler grand chose. Emmanuel Macron avait prévenu. Que celles et ceux qui n’en veulent pas ne viennent pas les chercher ! En fait elles et ils sont allés à Paris, pour la fête nationale. Mais c’était dans le but de protester, de refuser que l’on se moque d’eux, de relever les nombreuses insuffisances du Ségur de la santé, un Ségu

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Le Talon de Fer Macron : l’hypocrisie sanitaire

La politique sanitaire actuelle n’est pas aussi incohérente qu’elle en a l’air. Les avis contradictoires des scientifiques complaisamment étalés dans les médias, les files devant les labos pour se faire tester, les résultats qui prennent des jours, l’absence de contrôle dans les autoconfinements, tout (...)

Lire aussi :