Pour vaincre la misère et l’ombre

par Philippe Allienne
Publié le 30 novembre 2018 à 16:21

Il n’y a pas de mal à se faire plaisir. Face au rouleau compresseur du macronisme et à la politique menée par le gouvernement Philippe, nous aurions tort de croire qu’il n’y a plus rien à faire. Tort de penser que, de toute façon, la volonté libérale du chef de l’État et de son équipe ne peut admettre aucune critique, aucune opposition.

La séquence des gilets jaunes qui vient de s’ouvrir a le mérite de placer le gouvernement devant ses contradictions et sa méthode manipulatoire. Le discours d’Emmanuel Macron, avant la présentation du plan pluriannuel de l’énergie, n’a pas convaincu. Il a montré son incapacité à entendre la colère sociale. L’écologie a bon dos pour imposer une hausse des prix du carburant alors que l’on s’évertue à préserver les plus riches et leur recherche du profit. Le capital passe avant l’inté

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Notre-Dame et le grand rassemblement

"Un drame d’une rapidité effrayante ». Les mots sont empruntés à notre confrère La Voix du Nord. Ils ne font pas référence à l’incendie, lundi soir, qui a détruit une partie de Notre-Dame-de-Paris. Ce drame là s’est déroulé dans notre région, à Flers-en-Escrebieux environ 24 heures plus tôt. C’était dimanche (...)

Programme Les 10 propositions du PCF pour la France

Dix propositions, pas moins, pour préparer un autre avenir pour la France. C’est la réponse du PCF à la crise actuelle, à la mobilisation des gilets jaunes, au débat national. Loin des idées toutes faites, il s’agit de franchir de nouvelles étapes en osant briser les règles.

1. Augmenter le SMIC (20%), (...)

Quant un haut-commissaire risque de battre en retraite

Pour traiter l’épineux dossier des retraites, Emmanuel Macron a choisi de mettre entre parenthèses la méthode brutale des ordonnances et de confier la construction de la réforme à Jean-Paul Delevoye. Celui-ci s’est mis au travail dès 2017 afin de préparer, pour cette année 2019, une véritable refonte du (...)

A la Une :

Lire aussi :