Que cache le mouvement social ?

par Philippe Allienne
Publié le 14 décembre 2018 | Mise à jour le 1er janvier 2019

Le président de la République n’a décidément rien compris. Plus précisément, il refuse d’entendre la colère sociale et la crise démocratique qui émanent du pays et explosent depuis un mois.

Lors de son intervention télévisée, lundi 10 décembre, Emmanuel Macron a feint d’admettre quelques erreurs comportementales et a jeté quelques miettes à un peuple qu’il méconnaît. Les mesurettes qu’il accorde seront de toute façon au frais du contribuable lui-même. Sur le fond, il ne bouge pas d’un pouce, sauf sur un point que le gouvernement ne manquera sans doute pas de développer : l’immigration. Voilà l’identité nationale qui pointe son retour.

Que lui fallait-il entendre d

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

A la Une :

EUROPÉENNES Des candidats à l’écoute du terrain

« Depuis le meeting de Marseille, le 5 février, c’est mieux. Ça a donné la patate. Beaucoup de candidats ont retrouvé la pêche. » Ian Brossat, tête de la liste PCF aux élections européennes, mesure le bon accueil rencontré dans les médias et sur le terrain, à près de cent jours du scrutin. Il participait à (...)

Lire aussi :