La chronique de Recherches internationales

Algérie : soubresauts de l’accouchement d’un capitalisme balbutiant

Publié le 18 mars 2019 à 12:37

Le pouvoir en place, monopolisant les dollars du pétrole, en octroyait une partie aux hommes d’affaires sous forme d’autorisations d’importation de produits sous tension à revendre ou de matières et semi-produits à transformer. Ils s’enrichissaient ainsi, accumulaient des fortunes aussitôt placées à l’étranger.

Le reste de la rente pétrolière était destiné à deux usages : l’entretien de l’appareil militaire et sécuritaire ; l’ach

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Les communistes passent la frontière

Près de 400 manifestants, venus des deux côtés de la frontière, ont remonté cette rue où côté ensoleillé sont venus s’installer une grande partie de la famille Mulliez profitant de la clémence fiscale du royaume

A la Une :

Ascoval au régime de la douche écossaise

Les 270 salariés d’Ascoval, à Saint-Saulve, en sauront sans doute plus dès ce week-end. La chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Strasbourg a en effet convoqué, ce vendredi 21 juin, Ascoval et son repreneur British Steel ou plutôt, la holding qui est détenue par le (...)

Les Oliveaux Pourquoi tuer Kennedy ?

La tour n’est pas insalubre et les mesures de sécurité propre à ce type de construction sont respectées.

Pourquoi veulent-il abattre la tour Kennedy ? Le comité de défense (lire ci-des-sus) note que les visites de sécurité sont régulières et que les normes anti-incendie sont (...)

Lire aussi :