La chronique de Recherches internationales

Algérie : soubresauts de l’accouchement d’un capitalisme balbutiant

Publié le 18 mars 2019 à 12:37

Le pouvoir en place, monopolisant les dollars du pétrole, en octroyait une partie aux hommes d’affaires sous forme d’autorisations d’importation de produits sous tension à revendre ou de matières et semi-produits à transformer. Ils s’enrichissaient ainsi, accumulaient des fortunes aussitôt placées à l’étranger.

Le reste de la rente pétrolière était destiné à deux usages : l’entretien de l’appareil militaire et sécuritaire ; l’ach

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

ÉLECTIONS EUROPÉENNES Cent jours pour convaincre

En porte-à-porte ou en réunion publique, les communistes arpentent le terrain pour faire connaître leurs propositions, bien accueillies dans la région.

Après la gare de Valenciennes au petit matin, Marie-Hélène Bourlard était à Denain, ce jeudi 21 février, tracts en main à la rencontre de la (...)

A la Une :

Lire aussi :