Pour la libération de Mumia Abu-Jamal

La solidarité française toujours présente et active

par Philippe Allienne
Publié le 3 janvier 2020 à 16:52

Du 3 au 10 décembre 2019, une délégation française s’est rendue à New York puis à Philadelphie.

« Durant les deux heures de visite que nous lui avons rendue à la prison de Frackville, rapporte Jacky Hortaux, c’est un homme toujours aussi déterminé que nous avons rencontré. Sa santé va mieux nous a-t-il dit, notamment après l’opération de la cataracte mais il attend toujours d’être opéré du deuxième œil. Il peut désormais lire et écrire mais on le sent fatigué. Il parle de sa possible libération, de sa famille qu’il veut rejoindre au plus vite, du formidable travail de son équipe de défense et de ses soutiens sans lesquels aucun avenir n’aurait été envisageable ».

Trente ans de soutien

Jacky Hortaux et Claude Guillemaud-Pujol, co-animateurs du collectif « Libérons Mumia » étaient membres de la délégation avec la réalisatrice Christine Tournadre et sa collaboratrice Marianne Rossi. Ces dernières veulent tourner un documentaire sur Mumia Abu-Jamal et la mobilisation qui le soutient depuis plus de trois décennies. Durant cette visite, tous les témoignages recueillis font part de « l’extrême rage de vivre » de Mumia malgré toutes ces années d’emprisonnement, la maladie et le refus d

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Témoin Pierre Charret, résistant communiste

Dans le Nord, Pierre Charret, résistant et communiste, va régulièrement à la rencontre des collégiens, notamment de troisième. Une action menée avec l’Association nationale des anciens combattants et amis de la Résistance (ANACR). Une manière de leur parler de l’histoire en direct, celle qu’il a vécue, (...)

Ouiza Hammoudi Pour le dégagisme en Algérie

Chaque samedi après-midi, place de la République à Lille, se rassemblent des membres du collectif de solidarité avec la lutte du peuple algérien. À l’instar de Ouiza Hammoudi, enseignante arrivée en France en 2002, ils ne reconnaissent pas le nouveau président Abdelmadjid Tebboune. « Il est illégitime. (...)

Roman La radio associative contée par un de ses pionniers

Patrick Fillioud, fils de l’ancien ministre de la Communication de Mitterrand, Georges Fillioud, vient de remporter le prix du manuscrit 2019 attribué par l’Association des auteurs des Hauts-de-France (ADAN). Dans L’ Aphasie , il revient sur « la naissance, le développement et la disparition de la (...)

A la Une :

Lire aussi :