Condamnation de Khaled Drareni à deux ans ferme

Le Club de la presse ouvre le débat

Publié le 18 septembre 2020 à 15:59

Le journaliste algérien Khaled Drareni a été condamné le 15 septembre par le tribunal d’Alger à deux ans de prison ferme. Son principal tort : avoir couvert les manifestations du mouvement populaire. À la veille du jugement, le Club de la presse des Hauts-de-France avait organisé un débat sur la répression des journalistes algériens à l’Espace Marx de Lille-Hellemmes

Plus de 600 personnes ont suivi le débat qui était retransmis en direct via Facebook. C’est dire si le thème préoccupe de nombreux Algériens et ressortissants. Pour évoquer le cas de Khaled Drareni, le Club avait invité Christophe Deloire, secrétaire général de Reporters sans Frontières, le journaliste Abderrahmane Hayane (notre photo), réalisateur du documentaire La Révolution 2.0 (voir ci-dessous) sur le mouvement Hirak, en Algérie. Via des liaisons internet ou téléphoniques, l’e

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Lire aussi :