Disparition d’Amath Dansokho

Une conscience africaine s’est éteinte

par ANDRE CICCODICOLA
Publié le 30 août 2019 à 20:48

Figure historique de la gauche sénégalaise et africaine, grand intellectuel communiste , Amath Dansokho est né le 13 janvier 1937 à Kédougou dans un pays sous la férule de la colonisation française. C’est au lycée Faidherbe de Saint Louis où jeune interne, il conduira sa première grève en refusant de voir servir du riz charançonné aux repas.

Comme le rappelle l’Humanité, six décennies plus tard, en 2012, à la veille des élections présidentielles, « on le retrouve appuyé sur sa canne manifestant dans les rues de la capitale sénégalaise » contre le régime corrompu d’Abdoulaye Wade et pour l’union des démocrates autour de la candidature de Macky Sall.

Il sera la cheville ouvrière du programme progressiste porté avec succès par ce dernier. « Nous l’appelons Mandela parce qu’il est, pour nous Sénégalais, à ce niveau-là  », déclarait l’actuel président sénégalais, qui l’avait nommé au rang de ministre d’État. Lycéen rebelle, Amath Dansokho dira que son premier modèle fut Léop

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

A Santiago, la peur au ventre

José Fort, ancien journaliste et chef du service monde à l’Humanité , a longtemps travaillé en Amérique du Sud et particulièrement au Chili. Il nous livre ici son témoignage à fleur de peau sur les dernières heures qu’il a passées, sous couverture, dans la capitale chilienne après le coup d’État

A la Une :

Ascoval au régime de la douche écossaise

Les 270 salariés d’Ascoval, à Saint-Saulve, en sauront sans doute plus dès ce week-end. La chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Strasbourg a en effet convoqué, ce vendredi 21 juin, Ascoval et son repreneur British Steel ou plutôt, la holding qui est détenue par le (...)

Les Oliveaux Pourquoi tuer Kennedy ?

La tour n’est pas insalubre et les mesures de sécurité propre à ce type de construction sont respectées.

Pourquoi veulent-il abattre la tour Kennedy ? Le comité de défense (lire ci-des-sus) note que les visites de sécurité sont régulières et que les normes anti-incendie sont (...)

Lire aussi :