En Espagne, Manuel Valls défile avec l’extrême droite

Publié le 20 février 2019

Manuel Valls manifestait le 10 février à Madrid avec la droite et l’extrême droite espagnole, qui accusaient le Premier ministre Pedro Sanchez (Parti socialiste) d’avoir « trahi  » en dialoguant avec les indépendantistes catalans. L’ancien Premier ministre français n’a pas poussé l’offense jusqu’à poser pour la photo à côté du président du parti d’extrême droite Vox, mais cette cohabitation jette le trouble. D’autant qu’un mois plus tôt, le parti de droite libérale Ciudadanos, qui soutient la candidature de Manuel Valls aux municipales de mai à Barcelone, a noué un accord avec Vox pour gouverner l’Andalousie. Cette région, la plus peuplée d’Espagne, était jusque-là gouvernée par le PSOE de Pedro Sanchez. « Alors, "plutôt l’extrême droite que la gauche et les indépendantistes" ? C’est le message qui est passé en substance en janvier dernier », analyse Daryl Ramadier, journaliste français basé à Barcelone, dans Politis.

Ces articles peuvent vous interesser :

A la Une :

Les Oliveaux Pourquoi tuer Kennedy ?

La tour n’est pas insalubre et les mesures de sécurité propre à ce type de construction sont respectées.

Pourquoi veulent-il abattre la tour Kennedy ? Le comité de défense (lire ci-des-sus) note que les visites de sécurité sont régulières et que les normes anti-incendie sont (...)

Lire aussi :