BlackRock et l’écologie

Publié le 3 juin 2022 à 13:22 Mise à jour le 2 juin 2022

Le fonds d’investissement américain BlackRock, qui gère 10 000 milliards de dollars, vient de publier un document dans lequel il avertit froidement de ce qu’il va faire dans les entreprises, banques et autres affaires où il possède des participations : « Nous sommes susceptibles de soutenir proportionnellement moins de propositions de résolution sur le climat qu’en 2021, car nous ne les considérons pas compatibles avec les intérêts financiers à long terme de nos clients. » En clair, le fric avant la planète.

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous