En souvenir de Christine Renon

Publié le 10 janvier 2020 à 13:55

Son geste avait bouleversé la communauté éducative, bien au-delà de la Seine-Saint-Denis. Le 21 septembre 2019, Christine Renon, directrice de l’école Mehul à Pantin mettait fin à ses jours dans le hall de son établissement. D’après un communiqué publié vendredi dernier par le syndicat d’enseignants du premier degré SNUipp-FSU, la direction académique de Seine-Saint-Denis a reconnu que son suicide était « imputable au service ». « Cela a une symbolique énorme. L’administration reconnaît sa responsabilité dans ce drame. De toute façon, il suffisait de lire la lettre de Christine Renon pour le comprendre », souligne Caroline Marchand, cosecrétaire départementale d

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Balkany sur BFM

La prison, c’est moche pour tout le monde. Le Gilet jaune, le syndicaliste, l’antifa, le petit délinquant. Même pour Balkany. Qu’il soit mis en liberté pour mesure de santé, comme d’autres, finalement, cela est de l’ordre de la justice, que ça nous plaise ou non. Mais ce qui devient proprement (...)

Brune lave plus blanc

Brune Poirson, la secrétaire d’État à la Transition écologique et solidaire le sait bien : quand elle utilise son lave-linge pour nettoyer son sportswear ou sa jupe de marque, elle va contribuer au rejet de 500 000 tonnes de microfibres de plastique, issues du lavage des vêtements synthétiques. Tout (...)

Et voilà le banquier auto-entrepreneur !

Ils sont malins les banquiers. Et que dire lorsqu’ils relèvent du secteur de l’économie sociale et solidaire, comme la Caisse d’Épargne ! Comme il devient difficile d’avoir des agences partout sur le territoire, elle va tester le « conseiller indépendant local ». Cet auto-entrepreneur sera mandataire (...)

Encore un mauvais coup contre les enseignants

Rien ne va décidément plus dans l’Éducation nationale. Si elle est peu médiatisée, une pétition circule actuellement pour soutenir le réseau Canopé menacé de démantèlement.

Canopé, c’est le Réseau de création et d’accompagnement pédagogique qui a pris la succession du Centre national de documentation (...)

A la Une :

Lire aussi :