© Thomas Galvez

H&M, le Xinjiang et la mer de Chine

Publié le 16 avril 2021 à 17:03

Le géant suédois de la « fast fashion [1] » se retrouve aujourd’hui dans la tourmente sur le marché asiatique. D’abord en Chine pour avoir condamné le travail forcé des Ouïghours dans le Xinjiang, en assurant dans un communiqué renoncer à se fournir en coton en provenance de la province chinoise. Tollé pour la marque qui a vu ses produits retirés des plus grands site de vente en ligne, et massivement boycottés en Chine. Afin de ne pas perdre ce (gros) marché, la marque a donc tenté de se

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Notes :

[1Mode éphémère.