Photo d'illustration/Pixabay

Le confinement inspire (un peu trop) les écrivains en herbe

Publié le 16 avril 2021 à 17:07

Les grandes maisons d’éditions tirent la sonnette d’alarme et demandent aux aspirants écrivains d’arrêter temporairement d’envoyer leurs manuscrits. C’est le cas notamment de Gallimard qui en a déjà reçus plus de 1 200 depuis le début de l’année. Les équipes ne suivent donc plus, incapables de traiter toutes les demandes, alors même que de nombreuses parutions ont déjà été reportées en raison des précédents confinements. Elle conseille donc aux écrivains d’attendr

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Mots clés :

manuscrits Gallimard