Guerre d’Algérie

Le révisionnisme à l’œuvre

Publié le 3 septembre 2021 à 12:51

La mairie de Roquecourbe (Tarn) a récemment dévoilé une plaque à la gloire du Général Salan, natif de cette ville, mais surtout fondateur et chef de l’Organisation armée secrète (OAS) qui luttait, avec des méthodes terroristes, pour le maintien du statu quo de l’Algérie française. L’organisation a commis d e nombreux attentats en Algérie et en métropole, dont celui du Petit-Clamart, le 22 août 1962, qui visait le général De Gaulle. Le 21 avril 1961 à Alger, André Zeller,

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous